Journée d'étude  samedi 23 novembre 2013 (Auditorium de l'INALCO) 

Traduire la pluralité du texte littéraire 

Organisée par Patrick Maurus, Marie Vrinat-Nikolov et Mourad Yelles 
avec le soutien du Conseil scientifique de l'INALCO, 
du Centre d'Etude et de Recherches sur les Littératures et les Oralités du Monde et du Centre de Recherches Europes-Eurasie

Depuis la seconde moitié du XXe siècle, un nombre important de travaux et de colloques ont vu le jour sur la traduction, affirmant et affermissant ainsi, peu à peu, l’autonomie d’une discipline qui se trouve en même temps au confluent de plusieurs autres. Mais ceux qui traitent de la spécificité de la traduction littéraire en tant que traduction de textes en langues – et non de langues à langues – avec tout ce que cela implique d’individuation d’une écriture qui porte en même temps en elle les traces du social et de l’histoire dans lesquels elle s’inscrit, sont encore trop rares.

Par l’organisation d’un cycle de journées d’étude sur « Traduire les littératures au XXIe siècle : enjeux théoriques et pratiques », nous voudrions contribuer à combler cette double lacune et réunir à l’INALCO ceux qui, en Europe et en Amérique du Nord, chercheurs confirmés et reconnus, doctorants et jeunes chercheurs, mais aussi éditeurs et traducteurs, sont convaincus qu’en matière de traduction littéraire, il n’est de théorie sans pratique, ni de pratique sans théorie, qu’il n’est non plus de réflexion sur la traduction sans histoire de la traduction, ni sans théorie de la littérature qui s’enrichit à son tour et se nourrit de la pratique traductive.

Programme

9h00 : accueil et présentation par les organisateurs

9h15-9h45 : Marie Vrinat-Nikolov, CREE/INALCO

Traduire la langue du corps et le corps de la langue d’un texte « toujours pluriel et paradoxal »

9h45-10h15 : Natalia Teplova, université Concordia, Montréal
Eugène Onéguine de Pouchkine en France et au Japon : quel texte traduit-on en français et en japonais 
10h15-10h45 :
Mourad Yelles, LACNAD-CREAM/INALCO
Du Texte maghrébin comme traduction
10h45-11h15 : 
Piotr Bilos, CERLOM/INALCO
Traduire une intertextualité bouillonnante : l'exemple du poème futuriste d'Aleksander Wat « Moi, d'un côté et Moi de l'autre côté de mon poêle en cynofonte ». 

11h30-12h30 : table ronde : pluralité du texte
Marie Vrinat-Nikolov (INALCO), Natalia Teplova (Concordia), Mourad Yelles (INALCO), Catherine Géry (INALCO), Piotr Bilos (INALCO), Serge Martin (Paris 3), Amin Zaoui (écrivain, universitaire et traducteur), André Markowicz (traducteur littéraire, à confirmer). 

repas au restaurant iranien Norouz (pour les intervenants et les participants aux tables rondes)

14h00-14h30 : Kadhim Jihad Hassan, CERLOM/INALCO
Poéthique de la traduction dans la culture arabe médiévale
14h30-15h00 : Claire Placial, université de Nice, Sophia-Antipolis
De la polyphonie du texte à la pluralité des traductions. Réflexions sur les traductions françaises du Cantique des cantiques.
15h00-15h30 : Patrick Maurus, CERLOM/INALCO
Traduire plusieurs textes, traduire plusieurs fois un texte

15h45-16h45 : table ronde :  Pluralité des traductions
Kadhim Jihad Hassan (INALCO), Patrick Maurus (INALCO), Claire Placial (Nice), Christophe Balaÿ (INALCO), Armand de Saint-Sauveur (éditeur), Olivier Mannoni (traducteur  littéraire, directeur de l'ETL), James William Underhill (Rouen)

pause café

Soirée « Ecrire dans l'entre-deux-langues » :

17h00-18h30 : Débat entre les poètes et romanciers Habib Tengour, Tahar Bekri, Amin Zaoui et Mourad Yelles avec lecture de leurs textes

pot amical

19h00 : projection du film tiré du roman de l'écrivain italo-algérien Amara Lakhous : Choc des civilisations pour un ascenseur Piazza Vittorio (présentation Mourad Yelles)